Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  ·  Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  · 
Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  ·  Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  · 
Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  ·  Réparer les vivants de Maylis de Kerangal  · 
tarif : 0 € — adhérent : 0 €
mardi 3 mars 2015

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal 

Par Emmanuel Noblet En présence de l’auteure

Autour de la création théâtrale de Réparer les vivants qui aura lieu la saison prochaine, Emmanuel Noblet propose une lecture mise en espace du projet.

“Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Avec le suspense et la rapidité de notre époque, Maylis de Kerangal nous offre cette histoire qui réconcilie finitude et génie humain. Ses mots transmettent une grande force de vie qu’il faut faire circuler de cerveau en cerveau et de cœur en cœur. Réparer les vivants c’était déjà du Tchékhov, il fallait le transplanter au théâtre aujourd’hui.” Emmanuel Noblet

“L’intuition d’Emmanuel Noblet se loge dans une profonde compréhension du texte, dans sa vérité intrinsèque : il serait le récitant du cette épopée contemporaine, il en serait également le chœur, reconnectant d’emblée le roman au théâtre. Ce qu’il y a de très beau dans l’idée de ce solo, c’est que le corps de l’acteur devient le lieu d’une performance physique, voire athlétique — reconduisant la « performance » physique de la transplantation. Ce qui me touche alors dans cette proposition, c’est que l’acteur puisse se faire cœur, cœur humain migrant et anima motrix d’un acte théâtral.”
Maylis de Kerangal

Direction d’acteur : Benjamin Guillard. En collaboration avec les Productions de l’Explorateur.

À lire

Maylis de Kerangal, Réparer les vivants, Gallimard, 2014.