« Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » · 
« Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » · 
« Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » ·  « Parler avec les rivières » · 
tarif : 6 € — adhérent : 0 €
vendredi 9 décembre 2022
20h

« Parler avec les rivières »

Avec Jacques Darras & Pierre Vinclair

Parler avec les rivières. Plutôt que des rivières ou aux rivières. Les rivières sont naturellement bavardes mais nous ne les écoutions pas. Très peu de rivières dans les poèmes ou les romans jusqu’alors. Or, il a fallu qu’elles s’assèchent, soudain l’été dernier – comme si elles faisaient unanimement grève tout à coup ! — pour que nous les entendions. Les rivières, les fleuves sont pourtant depuis toujours notre respiration extérieure. Nos propres corps sont faits d’eau et participent par conséquent au grand circuit de l’eau. Ne pas l’entendre alimentait à notre insu notre sècheresse. Les deux poètes parleront parallèlement l’un à l’autre mais aussi en confluence. Ils partent de sources différentes. Le premier, l’aîné, Jacques Darras conduit depuis plus de quarante ans un cycle de 8 poèmes, achevé en 2022, irrigué par un petit fleuve côtier de la Manche, la Maye. Il vient de publier un recueil de 20 gouaches et 20 poèmes « Je suis une rivière » où il déplore et chante à la fois la fragilité menacée de son héroïne. Son cadet Pierre Vinclair, a vécu en résidence dans la presqu’île de Singapour sur les rives de la Singapore River, la suivant, la décrivant, la dépliant  dans un court livre, Bumboat, publié dans la collection « Les Passeurs d’Inuits », que dirige Jacques Darras. Au contraire de la Maye, la Singapore River est une rivière urbaine, marchante, marchande, dont Pierre dresse un portrait objectif, pour ne pas dire objectiviste. Soit la rencontre de deux littératures aux antipodes l’une de l’autre. 

Jacques Darras

l’eau verte épaisse où le 
soleil se prend les pieds
dans ses rayons comme un $vinyle d’eau renversée
et l’on descend avec
le hoquet de l’histoire
le peuple hirsute des
quatre coins de l’Asie venu
faire du milieu fructifier
l’argent le long
de la rivière et dans le temps

Pierre Vinclair, Bumboat
À lire

Jacques Darras, Je suis une rivière, éditions de la librairie du labyrinthe, 2022 – Quatre à quatre vers le Nord, Cours toujours éditions, 2022. Pierre Vinclair, Bumboat, coll. « Les Passeurs d’Inuits », Le Castor Astral, 2022, L’éducation géographique, Flammarion, 2022.