« De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet ·  « De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet · 
« De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet ·  « De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet · 
« De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet ·  « De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet · 
tarif : 12 € — adhérent : 6 €
lundi 21 mars 2022
20h

« De l’encre à la clarté », en suivant Philippe Jaccottet

Montage à quatre mains pour deux voix
par Jacques Bonnaffé & Agnès Sourdillon

Jaccottet n’est plus. Dans ses poèmes déjà s’insinuait l’absence. Parti plusieurs fois, sans attiser les adieux. Par discrétion naturelle. Par devoir poétique, parti. Pour naître à la lumière, serrer l’univers entre pensées et poèmes. Remplacer la peur de la mort par l’émerveillement, l’écoute. Pas d’écologie, pas d’alarme, Jaccottet c’est un autre temps (destiné à apaiser le collapsologue énervé qui sommeille en chacun) il cherche l’au-delà dans l’ici-bas :  je passe je m’étonne et je ne peux en dire plus, dit-il dans « Une pensée sous les nuages ». Toute parole est disparition, envol ou regret. L’œuvre, une adresse aux esprits inscrite dans les rides de ce vieux chef amérindien exilé à Grignan, le regard cerclé posé sur les montagnes de la Drôme.

J’aurai voulu parler sans image, simplement pousser la porte.

À lire

  chez Gallimard : Philippe Jaccottet, La Clarté Notre-Dame, 2021- L’encre serait de l’ombre, Notes, proses et poèmes choisis par l’auteur (1946-2008), coll. « Poésie », 2011.