« Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » · 
« Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » · 
« Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » ·  « Poétiques de l’excès » · 
tarif : 0 € — adhérent : 0 €
mercredi 10 mai 2017

« Poétiques de l’excès »

Amandine André & Anne-Claire Hello En conversation avec Fabrice Thumerel

Il y a dix ans déjà, un colloque universitaire s’interrogeait sur l’excès en ces termes : « signe ou poncif de la modernité ? »
De quels excès deux poètes remarquables comme Amandine André et Anne-Claire Hello, qui ne manquent pas de chien, sont-elles
capables ? Pour quels effets subversifs ? Le fait que ce soient des voix féminines est-il significatif ? Quels sont leurs rapports à la
modernité avant-gardiste ?

 

À lire

  aux éditions Al dante, Amandine André, De la destruction, 2016 – Anne-Claire Hello, Naissance de la gueule, 2015.

Soirée proposée par remue.net.