John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  · 
John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  · 
John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  ·  John Fante  · 
tarif : 0 € — adhérent : 0 €
lundi 10 septembre 2018

John Fante 

Rencontre animée par Pierre-Édouard Peillon
Avec Brice Matthieussent, traducteur de John Fante Lecture par Thibault de Montalembert

D’origine modeste,  fils d’immigrants italiens, John Fante est né en 1909 à Denver et est mort en 1983. En 1933, son premier roman, La Route de Los Angeles, est refusé par les éditeurs, jugé trop cru et provoquant et il lui faudra attendre encore cinq ans la publication de Bandini. Dans la foulée, il publie Demande à la poussière  mais ne connaît le succès qu’avec Pleins de vie publié en 1952. Fante n’a jamais écrit qu’une seule histoire, la sienne, notamment à travers son double, Bandini. Il raconte également ses vagabondages à Hollywood, l’argent facile dans lequel on se noie, puis le choix de la pauvreté qui est celui de l’écriture. L’histoire de Fante c’est celle des États-Unis au XXe siècle, ses excès et ses passions. C’est aussi l’histoire d’un écrivain génial (et persuadé lui-même d’être le plus grand de tous), reconnu sur le tard et qui a toujours voulu approcher de la “moelle de la vie” , quitte à se détruire lui et sa famille…        

À lire

L’œuvre de John Fante rééditée chez 10/18.

Soirée en partenariat avec le Nouveau Magazine Littéraire.